Tourisme: Comment le marché des vacances de célibataires se développe

Publié le 26 mai 2015

Mieux vaut être seul que mal accompagné: le dicton n’est pas toujours pertinent lorsqu’il s’agit de partir en vacances. Entre supplément single et club Mickey, les célibataires ont longtemps été les oubliés des voyagistes. Mais aujourd’hui, alors que le nombre de célibataires ne cesse de croître en France, les quelque 18 millions de personnes vivant seules deviennent un marché prometteur pour les tour-opérateurs qui se lancent sur le marché du «solo».

[...]

Le célibataire, un client particulier
Olivier Testard a travaillé pendant 15 ans dans des clubs de vacances avant de lancer Dream Holiday. Partant du constat que les célibataires n’avaient pas le même rythme de vie que les autres pensionnaires, il a lancé un concept d’hôtel-club qui leur est spécialement dédié: « Dans les hôtels traditionnels, les célibataires avaient toujours des horaires décalés par rapport aux familles et aux couples », se souvient-il. « Ils arrivaient plus tard au petit-déjeuner car ils avaient fait la fête la veille, ils allaient à la piscine une fois que les enfants étaient partis,… On a eu le sentiment qu’il y avait un vrai marché à prendre. » [...]

Lire la suite sur 20minutes.fr

 

Article 20 Minutes le 26 mai 2015